TOP
Diagnostics obligatoires avant travaux

Diagnostics obligatoires avant travaux : lesquels effectuer ?

Quels sont les diagnostics obligatoires avant travaux ?

Les diagnostics obligatoires avant travaux sont incontournables quand on souhaite rénover son logement pour des raisons de vente, de location ou tout simplement pour y vivre soi-même. Ces diagnostics sont très spécifiques et ne concerne pas tous les biens. Ces travaux ont pour objectif d’améliorer le confort de vie des futurs occupants. On vous propose de découvrir les trois diagnostics à effectuer avant travaux !

1. Le diagnostic amiante avant-travaux (DAAT)

Vous êtes propriétaire d’un bien dont le permis de construire est antérieur au 1er juillet 1997 ? Alors le repérage amiante avant-travaux sera obligatoire ! Le 01 juillet 1997 correspond à l’interdiction de l’amiante en France. Cela signifie que tous les bâtiments ayant été construit après cette date ne sont pas censés être comporter d’amiante. C’est pour cela que seuls les bâtiments construits avant cette date doivent obligatoirement effectuer un diagnostic amiante avant-travaux (DAAT) dans le cadre de rénovation.

L’opération préalable de repérage doit impérativement être effectué par un diagnostiqueur certifié. Ce professionnel du bâtiment devra effectuer les vérifications des :

  • Faux-plafonds
  • Flocages
  • Tubes et conduits

Le diagnostic se fera à l’aide d’appareils de mesure professionnels et visuellement. Le diagnostiqueur devra indiquer ces conclusions dans un rapport. Quoi qu’il en soit, le professionnel devra se conformer à la norme NFX46-020 datant d’août 2017.

Le repérage permettra de localiser les endroits où se situent l’amiante dans le bâtiment. Le maître d’œuvre en charge des travaux pourra ensuite procéder à la sécurisation du bâtiment (par encapsulage), voir au désamiantage complet. Ce désamiantage comprendra un plan de retrait établit en amont.

2. Le diagnostic termites avant travaux

Les termites sont des insectes xylophages. C’est-à-dire qu’ils mangent le bois et peuvent de cette façon endommager des fondations ou des charpentes en bois. Il est impératif de réaliser un diagnostic de repérage avant travaux afin de prévenir les risques. En effet, si des travaux sont effectués sur des structures déjà endommagées, il peut y avoir des risques d’effondrement.

Ce diagnostic est obligatoire dans certaines zones spécifiques du territoire français. Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre mairie afin de vérifier que vous n’êtes pas en zone contaminée. Ils sont très présents dans le sud-ouest de la métropole et sur le pourtour méditerranéen.

Tout comme le DAAT, l’état parasitaire avant travaux doit être effectuer par un diagnostiqueur. Il vérifiera toutes les structures en bois du bâtiment. Le diagnostic termites avant travaux permet d’analyser plusieurs points :

  • Le jardin
  • La charpente
  • Le sous-sol (si existant)
  • Le grenier
  • Le bois dans les pièces principales et les meubles en bois

Ici encore, le diagnostiqueur suivra la norme XP P 03-201. Celle-ci date de mars 2021, elle est donc relativement récente. Du matériel spécifique sera utilisé afin d’obtenir le résultat le plus précis possible. Un rapport de diagnostic termite sera également créé.

Si le résultat de l’intervention est positif, le propriétaire devra procéder à un détermitage. Pour se faire il devra utiliser des traitements à base de pesticides ou encore des pièges à termites.

3. Le diagnostic plomb avant travaux (CREP)

Le CREP ou Constat des Risques d’Exposition au Plomb est indiqué pour tous les biens sans exception. Il est impératif peu importe l’année de construction du bâtiment. Le diagnostic plomb avant travaux est un repérage obligatoire qui doit être demandé par le maître d’ouvrage.

diagnostic CREP

La recherche de plomb doit être faite de façon à protéger les personnes effectuant les travaux. C’est un matériau dangereux pouvant causer de nombreux effets indésirables. Parmi eux, on retrouve notamment des cancers et autres maladies pouvant affecter le système nerveux et digestif.

Le plomb est majoritairement présent dans les immeubles anciens. Cependant, des logements plus récents peuvent en contenir dans la peinture et la tapisserie.

Dans le cadre d’un repérage plomb avant travaux, la norme à respecter sera AFNOR NF X 46-035, respectant l’environnement à son tour.

Un nouvelle fois, l’intervention devra être effectué par un diagnostiqueur certifié. Grâce à du matériel spécialisé, il pourra évaluer le taux de concentration de plomb dans chaque unité de diagnostic. Pour ce faire, il utilisera un analyseur portable à rayons X.

Comment ça fonctionne ? Une unité correspond à une zone inspectée. Par zone on entend : un mur, un plafond, une porte.

Un seuil de tolérance allant jusqu’à 1mg/cm² sera appliqué. Il permettra de donner une note allant de 0 à 3 en fonction de la présence du matériau. Le diagnostiqueur les classifiera comme suit :

  • Classe 0 : le seuil de 1 mg/cm² est respecté
  • Classe 1 : le plomb est non dégradé ou non visible
  • Classe 2 : état d’usage
  • Classe 3 : dégradation claire et visible

Si le seuil est dépassé, le propriétaire devra engager des travaux de protection. Ces travaux auront une visée purement protectrice vis-à-vis des futurs travaux lourds à effectuer.

Quels sont les prix des diagnostics immobiliers obligatoires avant travaux ?

Ces diagnostics obligatoires avant travaux ont un certain coût. Mais il dépend de plusieurs critères. On retrouvera notamment :

  • La surface du bien diagnostiqué (studio, T2, T3, T4 ou maison)
  • Le temps d’intervention du diagnostiqueur
  • L’accessibilité des éléments
  • Le lieu d’intervention
  • Le nombre de diagnostics immobiliers avant travaux à faire

Nous vous conseillons d’effectuer tous vos diagnostics en même temps. Cela vous permettra d’obtenir un meilleur prix. Certaines entreprises proposent même des packs de diagnostics.

En fonction de la taille du bien, il faudra compter en moyenne 90 à 300€ d’intervention.

Attention, mieux vaut opérer ces diagnostics afin d’éviter toutes représailles de la part des entreprises qui effectuent les travaux. En effet, en cas d’absence des diagnostics, la personne responsable des travaux risques des sanctions financières et/ou pénales.

Laisser un commentaire