TOP

Parquet contrecollé ou parquet massif ?

Le parquet massif est souvent le parquet rêvé pour beaucoup d’entre nous. Mais saviez-vous que le parquet contrecollé a bien d’autres avantages insoupçonnés ? Nous vous expliquons comment faire votre choix entre ces deux matériaux dans cet article !

Le parquet massif

Le parquet massif possède le charme de l’ancien. Noble et robuste, c’est le parquet traditionnel des immeubles haussmanniens et plus particulièrement le parquet en point de Hongrie. Sa principale qualité est sa durée de vie, il peut durer jusqu’à 100 ans ! Abimé ? Il suffit de le poncer et le vitrifier pour qu’il retrouve une seconde jeunesse. Contrairement au parquet contrecollé, il est composé de 100% de bois. En moyenne, il est donc souvent plus cher, à partir de 50€ au m².

Le parquet contrecollé

Composé d’une couche de composites et d’une couche d’usure en bois, le parquet contrecollé est souvent moins populaire que le parquet massif. Visuellement, il est pourtant très difficile de faire la différence entre un parquet massif et un parquet contrecollé de qualité. En fonction de l’épaisseur de la couche d’usure, il sera également possible de le poncer et le vitrifier, comme le parquet massif. Il est moins cher, à partir de 36€ au m², mais avec une qualité à faire pâlir certains massifs.
A noter également que ses lames sont celles affichant les plus grandes dimensions (jusqu’à 5m) de long pour agrandir une pièce visuellement, c’est parfait !

parquet contrecollé studio

L’avis de notre architecte d’intérieur hemea :

“Je recommande le parquet contrecollé à mes clients car pour le même prix, ils ont un parquet de meilleure qualité qu’un parquet massif. Visuellement c’est le même rendu qu’un parquet massif.”

Les différents types de pose

Vous avez fait votre choix ? Sachez qu’il existe différents types de pose de parquets :

  • la pose flottante : disponible pour le parquet massif comme contrecollé, c’est la pose la plus rapide et la plus économique. Cependant, si vous n’aimez pas le parquet qui craque sous les pas, passez votre chemin car les lames sont non figées.
  • la pose collée : également possible pour le parquet massif comme contrecollé, cette pose représente une solution plus silencieuse. Elle est particulièrement recommandée si vous souhaitez avoir un chauffage au sol. Le temps de pose est cependant plus long.
  • la pose clouée : plus compliquée à réaliser que la pose collée et disponible uniquement pour le parquet massif, la pose clouée est le gage d’une durabilité à toute épreuve. Le parquet massif doit cependant être traité suite à sa pose, contrairement au parquet contrecollé déjà vitrifié au moment de la pose.

Pour passer à l’action, rendez-vous sur : www.hemea.com/fr

 

Laisser un commentaire