TOP

Pourquoi passer par un courtier pour financer un projet de travaux ?

Vous avez un projet de travaux, rénovation ou construction pour votre (futur) bien immobilier ? Découvrez en quoi un courtier immobilier et rachat de crédit est l’expert fiable et expérimenté dont vous avez besoin pour vous accompagner dans le financement de ce projet.

Un accompagnement rassurant pour votre financement

Vous avez acheté ou êtes sur le point d’acheter un bien immobilier qui nécessite des travaux de rénovation ? Vous êtes un peu perdu.e face à l’ampleur du projet de travaux que vous souhaitez réaliser, et ne savez pas comment le financer ?

Réaliser des économies d’énergie, accroître la valeur patrimoniale de son bien immobilier, rendre son logement plus confortable ou plus à son goût, mettre aux normes certains éléments vétustes… sont autant de motivations pour faire des travaux chez soi.

C’est là le premier rôle et avantage du courtier : celui-ci vous aide à faire le point sur votre projet, formaliser vos besoins, analyser votre profil et estimer le budget nécessaire.

Ensuite, il constitue avec vous votre dossier de financement : liste des pièces justificatives, présentation de votre profil et vos situations personnelles et professionnelles, insertion de devis… Le montage de dossier de financement est l’une des compétences majeures du courtier. Avec son aide, nul doute que votre dossier sera soigné, sérieux, et retiendra l’attention des banques.

Une fois plusieurs offres de financement reçues, votre courtier les compare avec vous afin de déterminer laquelle est la plus à même de répondre à votre besoin. Il se charge aussi de négocier pour vous la meilleure offre, accompagnée des meilleures garanties.

Par son expertise et son expérience, le courtier sait aussi de quelles aides financières vous pouvez bénéficier (pour des travaux de rénovation par exemple), et comment les obtenir.

Enfin, vous pouvez bien sûr lui poser toutes vos questions.

Un interlocuteur unique et fiable

Pour éviter de vous rendre de banque en banque, comparer les offres sans trop savoir comment vous y prendre et oublier des garanties importantes, faire appel à un courtier est la meilleure solution.

Outre le fait de gagner du temps, vous bénéficiez aussi d’un interlocuteur unique et fiable, tout au long de votre projet.

Véritable point de contact entre les banques – puis l’établissement prêteur retenu – et vous, le courtier prend en charge toutes les tâches intermédiaires : aide à la description du projet de travaux, montage du dossier de financement, demande de devis, comparaison des offres, négociations, choix de la meilleure offre et des meilleures garanties.

Le rachat de crédit pour financer des travaux

Vous êtes déjà propriétaire et avez pour projet de réaliser des travaux dans votre bien immobilier ?

Vos emprunts en cours peuvent vous empêcher de souscrire un nouveau crédit à la consommation pour financer ces travaux. En effet, l’arrivée d’une nouvelle mensualité peut être trop lourde pour votre budget.

Pourtant, vous tenez vraiment à ces travaux, qui vous permettraient de :

    • Faire des économies d’énergie,
    • Profiter de réductions d’impôts,
    • Rénover des éléments n’étant plus aux normes ou encore,
    • Rendre votre logement plus agréable et décoré à votre goût.

Dans ce cas de figure, une solution existe : opération financière très répandue, le rachat de crédit vise à rassembler plusieurs crédits afin de ne plus avoir qu’une mensualité unique à rembourser chaque mois (1).

Concrètement, lors d’un rachat de crédit pour son projet de travaux, le nouvel établissement prêteur solde les dettes en cours et reporte les sommes dues sur un nouveau contrat, avec un nouveau taux d’intérêt, une nouvelle durée de remboursement et une nouvelle mensualité.

Procéder à un rachat de crédit pour financer son projet de travaux peut être pertinent quand l’accès à un crédit consommation impacte trop le taux d’endettement.

Il faudra toutefois bien évaluer la faisabilité de votre projet en amont. Dès cette étape, le courtier est votre meilleur allié.

(1)La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d’un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

 

 

Laisser un commentaire