TOP

Comment bien éclairer vos salles de bain : nos conseils

La salle de bien mérite autant d’attention que les autres pièces de la maison et ce pour plusieurs bonnes raisons. Souvent étroite, sans fenêtre, elle participe pourtant à notre bien-être dès le matin, puis le soir, après une journée bien active. Comment bien l’éclairer pour un usage confortable à la fois ?

Trois couches d’éclairage pour une luminosité optimale

Pour une luminosité efficace, adéquate, mais aussi agréable, nous conseillons 4 couches d’éclairage dans la salle de bains :

  • Un éclairage général. Fixé au plafond, il va éclairer l’ensemble de la pièce. Il peut s’agir d’une suspension ou d’une applique de plafond ;
  • Un éclairage direct ;
  • Un éclairage d’ambiance, tamisé et dispensé, par exemple, par une applique salle de bain.

L’importance des normes de sécurité électrique dans la salle de bain

La salle de bain étant humide, il est obligatoire de respecter les normes de sécurité, y compris lorsque vous choisirez vos luminaires pour cette pièce. Voici les quatre « volumes » à prendre en considération. Ces informations vont de pair avec L’Indice de Protection (IP), indiquée sur les produits électriques.

Zone 0 : dans le receveur de douche ou la baignoire. Aucun luminaire n’est autorisé dans cette zone, à moins qu’il ne s’agisse d’un spot IP67 / IP68 encastré et si la hauteur de plafond le permet.

Zone 1 : au-dessus du receveur ou de la baignoire, jusqu’à une hauteur de 2,25 m. En ce qui concerne l’indice de protection, vous devez opter pour les appareils ayant un Indice de Protection IPx5 contre les jets d’eau.

Zone 2 : dans un espace de 0,60 m autour de la douche ou de la baignoire, jusqu’à une hauteur de 2,25 m. Les luminaires doivent être au minimum d’un IPx4.

Zone 3 : espace de 0,75 m au-dessus des volumes 1 et 2, et jusqu’à 2,40 m des limites du volume 2. Ici, on opte pour un luminaire IP44.

Quels luminaires pour l’éclairage général ?

Quoi de plus frustrant qu’une salle de bain mal éclairée ? L’éclairage principal a pour objectif d’améliorer la visibilité générale dans la pièce. Il peut s’agir d’un plafonnier ou d’une suspension, d’un spot non encastré fixé au milieu du plafond.

Quels luminaires pour l’éclairage direct ?

On peut opter pour des appliques fixées de part et d’autre du miroir et à hauteur d’yeux. L’éclairage est délivré sans ombre, pratique pour les gestes quotidiens.

Notez que fixés au-dessus du miroir, les luminaires délivrent un éclairage peu pratique, qui tend à assombrir la zone située sous les yeux, le nez et le menton. Contournez la situation en investissant dans un miroir grossissant lumineux !

Quels luminaires pour l’éclairage d’ambiance ?

Créez une ambiance propice à la détente grâce à un luminaire salle de bain délivrant un éclairage tamisé. Pour cela, nous conseillons l’installation d’appliques ou de spots encastrés aux murs ou au plafond. Pensez aux spots inclinables pour une ambiance personnalisée.

La puissance d’éclairage idéale pour la salle de bain

Pour la salle de bains, optez pour une puissance de 75 à 100 watts, délivrée par des ampoules LED de 20 à 25 watts.

Pourquoi opter pour la LED ? Cette technologie compte de nombreux avantages :

  • Elle permet de faire d’importantes économies sur la facture d’électricité ;
  • Elle est durable (jusqu’à 60 000 heures, contre 1 500 heures pour une ampoule standard) ;
  • Les ampoules LED sont recyclables ;
  • Elle délivre un éclairage épuré et moderne à la fois ;
  • Dans la salle de bains, la LED crée une luminosité chaleureuse.

Pensez également aux variateurs d’intensité pour moduler l’éclairage si vous avez besoin de douceur !

Un éclairage salle de bain équilibré

Inutile d’installer une trop grande quantité de luminaires pour une salle de bains bien éclairée. En agençant vos éclairages de manière optimale, en procédant étape par étape, en respectant les couches d’éclairage, vous obtiendrez un résultat à la hauteur de votre projet.

Laisser un commentaire