TOP

Rénovation d’une maison ancienne, quelles étapes ?

La rénovation d’une maison ancienne, plutôt que l’achat dans le neuf, séduit de nombreux propriétaires. Pour autant, si le charme des vieilles pierres fait son effet, il est nécessaire de bien préparer les travaux. L’idéal est de dresser une liste des différents travaux à mener et d’établir un ordre de priorité. L’objectif étant de savoir comment le chantier de rénovation d’une maison ancienne va se mener, dans quel délai et pour quel budget.

Avant de commencer

Ce qu’il faut étudier en premier, ce sont les travaux de gros œuvre nécessaires à la rénovation d’une maison ancienne. Dans quel état sont les fondations, la toiture ou encore la charpente de l’habitation ? Sans oublier les menuiseries, autant de travaux qui peuvent être nécessaires pour s’assurer que la maison est saine et vivable. Viennent ensuite les travaux de second œuvre qui regroupent la plomberie et l’électricité puis la réfection des sols et des murs. Une astuce s’il s’agit de la première rénovation d’une maison ancienne : s’il y a un ou plusieurs étages, il vaut mieux commencer par le haut puis terminer par le bas afin d’éviter de salir ce qui vient d’être fait.

Quelle est l’histoire de la maison ? 

Dans le détail, concernant les travaux de gros œuvre, il faut souvent commencer par déconstruire ! Cela peut prêter à sourire mais il faut souvent retirer le sol trop abîmé, supprimer des cloisons ou enlever l’ancienne cuisine. Lors de la rénovation d’une maison ancienne, il faut également se renseigner sur les normes à respecter que ce soit au niveau de l’électricité ou de la plomberie. Il est très important de ne pas négliger l’état de la charpente et de la toiture en évitant de repousser le remplacement de tuiles cassées ou abîmées. Il faut enfin faire le tour minutieux de la structure de la maison afin de s’assurer qu’il n’y a pas de fissures importantes. En effet, réaliser des travaux de rénovation sur une maison ancienne qui n’a pas de bonnes bases solides ne mène à rien. Le chantier pourrait se trouver compromis par des infiltrations d’eau ou des problèmes majeurs sur le bâti. N’oubliez pas de vérifier l’isolation de la maison qui peut parfois être mauvaise dans une maison ancienne. Pourtant une bonne isolation des murs et de la toiture permet de réduire sa facture d’énergie, c’est un excellent investissement, surtout si financé par un prêt travaux afin d’éviter de toucher aux capitaux disponibles.

Concernant le second œuvre, il est préférable de commencer par le remplacement éventuel des menuiseries. Ces travaux peuvent nécessiter l’agrandissement des ouvertures existantes et rejoindre ainsi ce qui est réalisé pendant le gros œuvre. Il serait dommage d’abîmer des murs qui viennent d’être repeints par exemple. De même, la rénovation de l’électricité et de la plomberie se fait avant tout travaux de finition. Il est souvent nécessaire de percer les murs, voire de faire des saignées pour faire passer les câbles et tuyaux nécessaires. Enfin, les travaux de rénovation du sol ne sont pas à négliger afin de s’assurer d’avoir une surface plane et propre permettant d’accueillir le nouveau revêtement. Les travaux de finition permettent de concrétiser la rénovation d’une maison ancienne avec le choix des sols, des revêtements muraux puis de la décoration. Ce sont toutes ces étapes qui vont vous permettre d’avoir une maison ancienne saine à votre goût et qui pourra traverser encore de nombreuses années.

Cette présentation de la rénovation d’une maison ancienne peut paraître complexe pour certains, surtout s’il s’agit d’une grande première. Les travaux de gros oeuvre peuvent paraître compliqués à première vue mais ne paniquez pas. Pour éviter toutes les complexités liées aux travaux, le plus important est d’être accompagné du début à la fin du projet : de la conception aux finitions. Les aléas peuvent être évités quand on a les experts de son côté.

Laisser un commentaire